Programme de 100 jours : le Haut-Uele attend toujours un lot d’équipements et médicaments lui destinés

De sources dignes de foi indiquent que des médicaments et équipements sanitaires destinés à la province du Haut-Uele dans le cadre du programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi n’ont toujours pas atteints la destination finale.

Des correspondances officielles dont notre rédaction a pris connaissance renseignent un lien entre le ministre national aux droits humains, Me André Lite et la rétention à Kinshasa jusqu’à ces jours de ces fournitures.

Chronologie des faits
Par sa lettre N°01/CBN/099/RPHU-KIN/PROGOU/PHU/2020 du 21 Février, le gouverneur du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa s’adressant au conseiller national de santé en charge des pharmaciens, recommande Me Serge Faray Salumu aux fins de procéder aux retraits des équipements et médicaments destinés à sa province dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’État.
Un mois et demi après, mais surtout face à un déficit d’information au sujet de ces fournitures sanitaires ayant vocation à contribuer à améliorer l’état de santé de la population de l’aire de santé de Adjangwe ; le ministre provincial en charge de santé, le Dr Norbert Mandana s’inquiète. C’est dans cette optique que le précité dit avoir été informé que le ministre national André Lite avait déjà pourtant retiré en date du 05 Mars 2020 ces équipements et médicaments en vue d’en assurer le transport jusqu’à la destination.
Seulement, depuis la date de retrait de ce « coli », aucune communication n’aurai été établie entre les deux institutions représentées d’une part par M. Christophe Baseane Nangaa et Me André Lite Asebeya, d’autre part.

Le gouvernement provincial n’aurait même pas été destinataire d’une notification l’informant qu’un lot des médicaments et équipements sanitaires lui est adressé dans le cadre du programme de 100 jours du Président de la République, Fatshi et que ce lot devrait transiter par le ministre national aux droits humains.

Dans sa lettre N° 04/CAB.MINPROVID ITPR-SP/HU/NMB/18.5/2020, Norbert Mandana exhorte André Lite Asebeya à retourner ces équipements et médicaments destinés à la province du Haut-Uele au bureau de la représentation provinciale à Kinshasa, encore que le gouvernement provincial est prêt à assurer leur transport par voie aérienne.

Tous nos efforts pour entrer en contact avec le ministre national André Lite ont accouché d’une souris.

La rédaction

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 + 2 =