Haut-Uele: Justice/poursuite du Dr Hermann Luhavo : entre arrestation et enlèvement

Mis en arrestation depuis le 26 Septembre 2020 dans l’affaire du décès de M. Deogratias Dilayen Smooth, le Dr Herman Luhavo, médecin directeur du centre médical de Kibali (CMK) à recouvré sa liberté ce jeudi 01 Octobre 2020.

Dans un entretien avec notre rédaction, le précité relate une scène aux allures d’enlèvement.

Chronologie des faits à partir du 26 Août 2020

18:30 : deux individus non autrement identifiés l’approchent au CMK (Centre Médical de Kibali) à Doko, juste à côté du parking des ambulances; avec l’intention de le diriger vers le Guest house1.

« La question qui m’a été posé était de savoir si j’étais bien le Dr Hermann Luhavo. Et j’ai accepté. Du coup, ils m’ont tenu par le pantalon et m’ont amené dans une voiture cachée derrière la clinique sous l’arbre. Tous mes téléphones et porte pièces m’ont été ravis », relate le Dr Herman Luhavo à notre rédaction.

Sans mandat d’amener, le seul document qui lui aurait été présenté c’est un bout de papier sur lequel son nom a été mentionné.

« J’ai vu mon nom sur un bout de papier sans connaître même l’intitulé du document ni le contenu. Arrivés au portail, ils (les policiers) ne voulaient pas baisser les vitres, c’est seulement à l’insistance de la sécurité que le chauffeur a été obligé d’ ouvrir la portière et dire qu’ ils sont venus m’arrêter et qu’ ils allaient m’amener à Watsa »,

explique le Dr Herman Luhavo qui ajoute qu’il a été conduit de CMK directement dans l’enclos de Mme la procureure près le parquet de Watsa situé au quartier Leberin. C’est là qu’il l’entendra instruire les agents sous ses ordres de continuer à mettre la main sur M. Vital Byabushi, Directeur en charge de l’environnement et sécurité au travail de la mine d’or de Kibali.

Son calvaire commença du moment qu’on commença à l’embarquer de véhicule à véhicule au gré de ceux qui menaient l’escorte.

« Nous etions au nombre de cinq dans la voiture, mais je n’ai pas su identifier les quatre autres personnes car elles ne se sont pas présentées à moi . A mi- chemin, un des policiers a voulu me menotter : ce que j’ai accepté poliment lui ai répondu poliment. C’est là que le policier me dira si nous pensions être des intouchables à Durba? « On a arrêté l’intouchable Smith, il est déjà entre quatre murs », me dit-il » détaille le médecin directeur du Centre Médical de Kibali.

C’est dans cette circonstance que le Dr Herman Luhavo s’est retrouvé avec son codétenu, le Directeur Smith Kombo dans le centre pénitentiaire de Watsa où il aura passé deux nuitées.

Cependant, l’intéressé se pose toujours de questions sur les motifs de son arrestation qui aura beaucoup ressemblé à un enlèvement qu’à une attestation.

Par ailleurs, de sources concordantes renseignent que le Dr Hermann Luhavo était poursuivi pour abstention coupable.

Dans son rapport à la réquisition à médecin traducteur initié par le parquet près le tribunal de paix de paix de Watsa, l’intérêt aurait simplement demandé au parquet de se référer à Dr Jason, le médecin traitant du défunt.

Le ministère public aurait estimé qu’il n’a pas accompli correctement la tâche qui lui a été demandée.

C’est ce jeudi 01 Octobre 2020 que le Dr Herman Luhavo a été libéré, en compagnie de ses coaccusés dans la même affaire : les directeurs Smith Kombo et Vital Byabushi.

Antoine MUNGUETSONI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =