Haut-Uele: Hon. Dieudonné Apasa, le parcours d’un ministre provincial.

Tellement attendu depuis sa prise d’arme, le gouvernement Christophe Baseane Nangaa est enfin sorti ce lundi 08 Juillet 2019.

Sans surprise, l’Hon. APASA DIEUDONNÉ est au rang des membres qui vont composer avec Christophe B. Nangaa pour répondre aux aspirations des populations de la province du Haut-Uele. Dans ce gouvernement composé de 10 membres, l’Hon. APASA DIEUDONNÉ est appelé à assumer les fonctions de ministre de l’agriculture,pêche, élevage, mines, environnement et tourisme. Avec ce choix, d’aucuns seraient d’avis que Christophe Baseane Nangaa a prôné la méritocratie car Dieudonné Apasa représente le choix de la compétence et de l’excellence pour les secteurs auxquels il est affecté.

Qui est Dieudonné Apasa?

49 ans, l’homme détient une licence en psychologie clinique de l’université de Kisangani. Acteur de la société civile en territoire de Watsa et leader d’opinion à Mungbere dont il est natif, Dieudonné Apasa a été Formateur en éducation civique et électorale de CARTEC (coordination des actions pour la réussite de la transition de l’église catholique) de 2003 à 2005. Sur demande de sa base, il se portera candidat (circonscription de Watsa) aux législatives provinciales de 2006 et gagnera le siège de député provincial de la province Orientale jusqu’à la venue du démembrement (2015). Son franc-parler et son charisme de député provincial doublé de sa loyauté envers le parti Mouvement Social pour le renouveau (MSR) ferons de lui rapporteur du groupe parlementaire «M.S.R».De là, il sera porté président de la commission socioculturelle de l’assemblée provinciale de la province Orientale.

Surnommé «député anticorruption» au moment où l’assemblée provinciale Orientale était dominée par les antivaleurs, Dieudonné Apasa imprimera sa marque en dénonçant plusieurs tentatives de corruption qui ciblaient les membres de l’organe délibérant de la grande Orientale. Dès lors, il est connu pour ses interventions musclées à l’assemblée provinciale, accompagnées des contrôles parlementaires.

Hon. Dieudonné Apasa choqué par le non-paiement des redevances minières dûes à la province Orientale d’une part et à l’entité d’exploitation de la mine d’or de Kibali (Watsa dont il est elu), initiera une pétition pour réclamer auprès du gouvernement central le paiement sans délai de la rétrocession telle que prévue dans le code minier. Il recoltera alors des centaines de signatures à une semaine seulement du lancement de la pétition. À la veille du démembrement de provinces, ses atouts attireront l’attention de Jean Saïdi Bamanisi, alors gouverneur de la province Orientale. Dieudonné Apasa sera nommé ministre provincial des ressources naturelles, ressources hydrauliques, hydrocarbures, mines, environnement et tourisme.

Après l’éclatement de la grande Orientale a 4 provinces (Tshopo, Ituri, Haut-Uele et Bas-Uele), l’homme est revenu à Isiro (son bercail) siégeant en tant que député provincial et vice-président de la commission environnement et gestion des ressources naturelles à l’assemblée provinciale du Haut-Uele.

La rédaction.