Haut-Uélé: l’ONG Jeunes Talents pour le Développement et la Modernité -RDC fête le premier anniversaire des mutuelles de solidarité initiées, accompagnées et coordonnées par elle.

L’ONG Jeunes Talents pour la Modernité de la République Démocratique du Congo a célébré Mai dernier le premier anniversaire des mutuelles de solidarité, l’un des départements du programme d’appui et d’accompagnement de la jeunesse et la population au développement communautaire, lancé depuis mai 2018. Cette organisation a été créée pour informer, outiller et accompagner les communautés de base à l’autoprise en charge à un certain nombre des méthodes pratiques et outils stratégiques.

Ces activités commémoratives ont eu lieu ce samedi 25 mai 2019 en la salle de réunion de la cathédrale Sainte Thérèse de l’enfant Jésus, sous la présidence du ministre provincial ayant les affaires sociales, solidarité et actions humanitaires dans ses attributions et représentant personnel du gouverneur de province, Edmond MITANO DEKUBA en présence du vice-président de l’Assemblée Provinciale du Haut-Uélé Hervé NDUTE TONGOLO et anciens membres de cette organisation.

Dans son speach, le ministre provincial précité a évoqué deux sujets importants qui portent vers le développement notamment la participation de chacun et la promotion de l’agriculture, l’un des objectifs poursuivis par cette structure de la société civile pour la sécurité alimentaire, base du développement de cette province .

Pour l’Ir Guylain ANGOMBEA, coordonnateur de l’ONG Jeunes Talents pour la Modernité de la République Démocratique du Congo , la mutuelle de solidarité est un outil pédagogique qui permet à des hommes et des femmes ayant librement choisi de se regrouper pour atteindre des objectifs semblables, d’avancer ensemble sur le chemin de l’autoprise en charge grâce à la mise en commun des moyens et au partage d’expériences au niveau social, économique et financièr.

Créée depuis mars 2013,l’ONGD/JTM-RDC intervient dans les domaines de l’éducation, de la protection de l’enfant, de la culture et art, de l’environnement, du tourisme et assainissement, de la paix, de la technologie de l’information et de communication, de l’assistance et solidarité, de l’agriculture, pêche et élevage, de l’infrastructure et de la santé.

Léon Mangbulu /La rédaction