Haut-Uele/covid_19 : « les autorités politiques sacrifient la population au profit des recettes générées par la mine d’or de Kibali » Abbé Georges Semende, coordonnateur de la société civile

Dans un message parvenu à notre rédaction quelques heures après la déclaration de la pandémie dans la province du Haut-Uele après le premier cas positif à la covid_19, l’Abbée Georges Semende, coordonnateur de la société civile Forces Vives du Haut-Uele dit qu’il est inacceptable que l’État sacrifient la vie de la population au profit des recettes générées par la mine d’or de Kibali.

Ce premier cas de Covid- 19 dans notre Province du Haut- Uélé nous poussent à dénoncer la complicité des autorités tant nationales que provinciales qui sacrifient la vie de la population au profit des recettes générées par Kibali. On a reçu à tout paralyser ( école, Églises…) pour empêcher la propagation de cette pandémie dans le pays tout en laissant la Société Kibali de fonctionner malgré les inquiétudes exprimées par la Société Civile à son temps. C’est inacceptable, écrit-il.

Rappelons que la province du Haut-Uele a enregistré son premier cas positif à la covid_19 ce dimanche 21 Juin 2020. Il s’agit d’un sujet phillipien âgé de 57 ans, œuvrant pour la mine d’or de Kibali à Durba.

La rédaction

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 × 18 =